Qu’est-ce que la fibrillation auriculaire (AFib) ?

6 janvier 2020

La fibrillation auriculaire (ou AFib) est un trouble du rythme cardiaque : les battements du cœur sont irréguliers (arythmie), ce qui peut entraîner la formation de caillots sanguins, un AVC, une insuffisance cardiaque et d’autres problèmes cardiovasculaires. L’AFib est l’arythmie la plus courante rencontrée en pratique clinique.1

Au repos, un cœur fonctionnant normalement se contracte de façon régulière. La fibrillation auriculaire change le rythme de ces contractions, entraînant ainsi un pouls irrégulier et une défaillance de l’atrium (la cavité supérieure du cœur).

L’AFib est le plus fréquent des troubles du rythme cardiaque, touchant plus de 886 000 nouvelles personnes chaque année en Europe.2

La lourde conséquence de l’AFib : l’AVC

La stagnation du sang entraîne la formation de caillots qui se déplacent ensuite dans le corps. Si un vaisseau sanguin près du cerveau est obstrué par un caillot, cela peut provoquer un AVC ischémique.

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est la seconde cause de décès dans le monde, faisant plus de 5 millions de victimes chaque année.3

Chez les personnes souffrant de fibrillation auriculaire, le risque d’AVC est environ4 à 5 fois plus élevé..4

Cependant, les personnes vivant avec l’AFib ont plus de risques de souffrir de complications et d’autres maladies.5

Risque et prévalence de l’AFib

Prévalence de l’AFib chez les hommes (26 %) et les femmes (23 %)6

Prévalence chez les personnes de plus de 80 ans7

Dans le monde, 33,5 millions de personnes sont touchées par l’AFib8

Risque d’AFib, particulièrement la relation avec l’hypertension

Fibrillation auriculaire et tension artérielle élevée sont intimement liées. Une étude clinique sur la fibrillation auriculaire a mis en évidence que dans environ 60 % des cas les personnes souffrent aussi de tension artérielle élevée.9

Groupes à risque10

Personnes âgées / Hommes / Obésité / Diabète / Insuffisance cardiaque / Insuffisance ischémique / Hypothyroïdisme / Insuffisance rénale chronique / Consommation d’alcool excessive / Fumeur / Hypertrophie des ventricules gauches du cœur

Symptômes

La fibrillation auriculaire s’accompagne généralement de plusieurs symptômes visibles, comme un essoufflement, des douleurs dans la poitrine ou des difficultés à respirer. Cependant, bien que 1 patient sur 2 ne présentera aucun symptôme, sa condition continue d’évoluer.11

Prévention et diagnostic

Il est important d’identifier les individus susceptibles de développer une fibrillation auriculaire. Néanmoins, il est prouvé qu’un diagnostic précoce et un traitement des facteurs à risque modifiables peuvent réduire le taux de morbidité et le taux de mortalité causés par l’AFib.12

Un moniteur de tension artérielle disposant d’une fonctionnalité de détection de l’AFib est le premier pas pour un contrôle de votre tension, de chez vous.

Ce moniteur détecte simplement les premiers signes de la fibrillation auriculaire grâce à un contrôle de l’arythmie lors de la prise de la tension. Les directives actuelles indiquent que « tous les patients présentant des symptômes de l’AFib (essoufflement, palpitations, syncope, douleurs dans la poitrine ou AVC) doivent contrôler leur pouls pour surveiller toute irrégularité et passer un ECG à 12 dérivations.13

Cependant, afin de favoriser une détection précoce, il est conseillé de consulter votre médecin dès l’apparition fréquente des premiers signes. Un électrocardiogramme sera nécessaire pour confirmer le diagnostic.

La plupart des personnes touchées par l’AFib devra prendre des médicaments. Votre médecin vous conseillera quel traitement suivre.

Consultez votre médecin pour obtenir plus d’informations sur le traitement.

X7 Smart
Compatible Alexa
89,90 €
  • Brassard Intelli Wrap (22–42 cm)
  • Fonction Indicateur de fibrillation auriculaire
  • Compatible avec l’application OMRON connect
En rupture de stock

1 Chugh SS, Havmoeller R, Narayanan K, et al. Épidémiologie de la fibrillation auriculaire dans le monde : étude de 2010 sur la charge mondiale de la morbidité. Circulation. 2014 ;129 :837–847

2 Réseau collaboratif sur la charge mondiale de la morbidité (2016) Étude de 2016 sur la charge mondiale de la morbidité (GBD 2016) Résultats. Seattle, États-Unis : L’institut de statistique « Institute for Health Metrics and Evaluation » (IHME), 2017. Accédé le 20/04/2018. À consulter sur http://ghdx.healthdata.org/gbd-results-tool.

3 Aide-mémoire de l’OMS, 2018 « Les 10 premières causes de décès »

4 NHS, Fibrillation auriculaire, 2018. À consulter sur https://www.nhs.uk/conditions/atrial-fibrillation/complications/. Dernier accès : mai 2019.

5 Odutayo A, Wong CX, Hsiao AJ, Hopewell S, Altman DG et al. (2016) Fibrillation auriculaire et risques de maladies cardiovasculaires, maladies rénales et décès : examen systématique et méta-analyse. Bmj 354 i4482

6 Lloyd-jones DM, Wang TJ, Leip EP, et al. Risque à vie du développement de la fibrillation auriculaire : étude de Framingham. Circulation. 2004 ;110(9) :1042-6.

7 Aronow, W. S., & Banach, M. (2009). Fibrillation auriculaire : la nouvelle épidémie d’un monde vieillissant. Journal de la fibrillation auriculaire, 1(6), 154. doi:10.4022/jafib.154

8 Morillo, Carlos A et al. « Fibrillation auriculaire : l’épidémie actuelle. » Journal de la cardiologie gériatrique : JGC vol. 14,3 (2017) : 195-203. doi:10.11909/j.issn.1671-5411.2017.03.011.

9 Camm AJ, Savelieva I, Bharati S, et al. Tachycardie auriculaire, palpitations et fibrillation. Dans : Saksena S, Camm AJ, eds. Troubles électrophysiologiques cardiaques. Elsevier Churchill- Livingstone, 2005:283-363.

10 Mozaffarian D, Benjamin EJ, Go AS, Arnett DK, Blaha MJ, Cushman M, et al. Statistiques sur les maladies cardiaques et les AVC—Mise à jour de 2015 : rapport de l’organisme « American Heart Association ». Circulation. 2015 ;131 :e29–e322

11 Esato M, Chun YH, An Y, et al. Impact clinique de la condition des patients asymptomatiques présentant une fibrillation auriculaire paroxysmique et prolongée : le « Fushimi AF Registry ». Poitrine. 2017 ;152(6) :1266-1275.

12 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5460066/

13 Davis M, Rodgers S, Rudolf M, Hughes M, Lip GY, Groupe de développement de directives pour les directives cliniques NICE sur la gestion de la fibrillation auriculaire. Cœur. Jan 2007 ; 93(1) :48-52