Retour

Le mal au bras : causes, symptômes et traitement

Février 2019

Les douleurs au bras sont monnaie courante - l’expression “mal au bras” peut en effet recouvrir de nombreuses réalités incluant les douleurs de l'épaule, du coude ou du poignet. Cependant, la plupart du temps, lorsque l’on parle de douleur au bras, on se réfère à la partie du bras située entre le coude et l'épaule. Le mal aux bras peut avoir de nombreuses origines (musculaire, articulaire ou tendineuse par exemple) dont dépend le traitement de la douleur - d’où l’importance de consulter un médecin en cas de douleur au bras persistante.

Causes

Le plus souvent, les douleurs au bras surviennent après une blessure ou une chute. Mais elles peuvent avoir des origines diverses et aussi bien provenir du bras lui-même que traduire un problème extérieur.

Lorsque la douleur vient effectivement du bras, elle peut provenir d’une simple fatigue musculo-tendineuse ou faire suite à un effort trop intense ou à une sollicitation répétée et prolongée des bras (par exemple dans le cadre d'activités professionnelles ou sportives). Il peut également s’agir d’une tendinite, d’une contusion à la suite d’un traumatisme, d’une entorse ou d’une fracture. Une tumeur osseuse peut également provoquer une douleur aux bras, de même que des maladies comme l’arthrose ou l’arthrite qui touchent les articulations.

La cause de la douleur peut également se trouver ailleurs que dans le bras lui-même. Une douleur au bras peut par exemple être le signe d’une hernie discale, d’une tumeur de la moelle épinière ou d’arthrose dans la colonne vertébrale. Mais une douleur dans le bras peut également correspondre à l'irradiation d'une douleur pulmonaire ou cardiaque. Une douleur dans le bras gauche, en particulier, peut être le signe d’un infarctus du myocarde ou d’une angine de poitrine. C’est pourquoi il est important d’accorder une importance particulière à toute douleur soudaine dans le bras gauche et consulter un médecin sans attendre.

Symptômes

Le mal au bras peut se manifester par différents symptômes :

  • Une douleur brève qui survient lors d’un mouvement précis
  • Une douleur irradiante ou lancinante
  • Une douleur vive faisant suite à un traumatisme
  • Une douleur accompagnée d’une déformation ou d’un gonflement du bras
  • Une douleur qui s’intensifie lorsque l’on utilise le bras
  • Une sensation de décharges électriques, de brûlures ou de fourmillements qui ne s’accentuent pas avec l’effort
  • Une douleur qui apparaît soudain lors d’un effort, irradie dans le bras gauche et ne s'atténue pas au repos (dans ce cas il s’agit peut-être d’un infarctus du myocarde : consultez le plus vite possible)

Dans tous les cas si ces symptômes s’accompagnent de malaises, de douleurs dans l'épaule, la poitrine ou la mâchoire ainsi que d’essoufflement, il convient d’appeler les urgences. De même si, suite à un traumatisme, vous avez entendu un craquement, que la douleur est vive et/ou vos mouvements très limités.

Diagnostic

Une douleur au bras doit être traitée en fonction de son origine. Cependant, étant donné la multiplicité des causes possibles, il s’agit d’abord pour le médecin d’estimer si cette douleur est bien liée au bras ou si elle traduit un problème venu d’ailleurs.

La plupart du temps, le médecin commence par un examen clinique mais d’autres informations relatives aux activités du patient, à ses antécédents en termes de traumatismes, ainsi que la localisation exacte de la douleur et les symptômes qui lui sont associés, peuvent l’aider à établir un diagnostic. Une radiographie peut être faite afin de confirmer le diagnostic, et si le médecin pense que la cause se situe ailleurs que dans le bras, des examens plus poussés peuvent être menés.

Traiter le mal au bras : conseils et solutions

Une fois le diagnostic établi par le médecin, la douleur au bras peut être traitée. Si cette douleur fait suite à une chute ou un faux mouvement et que toute fracture est écartée, une période de repos du bras sera prescrite, ainsi que d'éventuels antalgiques. S’il s’agit d’une tendinite, le repos du bras sera également prescrit ainsi que des anti-inflammatoires et de la physiothérapie. En cas de fracture ou de déplacement de l’os, l’immobilisation et la pose d’un plâtre seront nécessaires et probablement suivies de séances de physiothérapie. Dans le cas d’une douleur due à une maladie cardiaque, une hospitalisation d’urgence s’impose.

HeatTens
139,00 €
  • Associe la chaleur apaisante à la technologie TENS
  • 9 modes de massage
  • Soulagement de la douleur sans médicament
E3 Intense argent
79,90 €
  • 15 niveaux de puissance
  • 9 modes de massage
  • Soulagement de la douleur sans médicament

Voir tous les appareils antidouleur

Certaines précautions peuvent également êtres prises afin de prévenir ou de limiter la douleur dans la vie de tous les jours : de nombreuses blessures et douleurs au bras peuvent  ainsi être évitées grâce à des échauffements et des étirements avant et après tout effort, et si votre travail nécessite des mouvements de bras répétés, faire des pauses fréquentes réduira le risque de blessure. En cas de douleur vive suite à un traumatisme, appliquez de la glace enveloppée d’un tissu ou d’une serviette sur la source de la douleur pendant 10 à 15 minutes.

Certaines solutions permettent en outre de réduire et soulager certains types de douleurs au bras sans médicaments. C’est notamment le cas des appareils de gestion de la douleur OMRON : en associant chaleur antalgique et neurostimulation transcutanée électrique (TENS), ces appareils permettent de diminuer efficacement les douleurs musculaires et articulaires.


Références :

PassportSanté (2015). Arm pain. Retrieved from https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Symptomes/Fiche.aspx?doc=douleurs-bras-symptome