Retour

Qu'est-ce que les obésité ?

Février 2019

Nous savons tous ce que signifie le terme obésité, mais existe-t-il une définition officielle ?

L'obésité est une accumulation anormale ou excessive de graisse qui constitue un risque pour la santé. Vous pouvez déterminer si vous êtes obèse de deux façons.

La première consiste à calculer votre indice de masse corporelle en multipliant votre poids en kilogrammes par le carré de votre taille en mètres. L'interprétation est la suivante :

Un IMC de 8,5 à 24,9 indique un poids normal
Un IMC de 25 à 29,9 indique un surpoids
Un IMC de 30 à 39,9 indique une obésité
Un IMC supérieur ou égal à 40 indique une obésité sévère

Toutefois, l'indice de masse corporelle n'est pas une indication définitive de l'obésité, dans la mesure où il est possible d'être très musclé sans être obèse. Une référence supplémentaire utile est votre tour de taille. Si vous êtes un homme avec une circonférence de taille de 94 cm (37 pouces) ou une femme avec une taille de 80 cm (31,5 pouces), vous courez un risque plus élevé de développer des problèmes liés à l'obésité.

Qu'est-ce qui provoque l'obésité ?

Elle est tout simplement provoquée par une alimentation trop riche alliée à un manque d'activité physique. Le cas échéant, votre apport en énergie est supérieur à votre utilisation d'énergie, et l'excédent est stocké par votre corps sous forme de graisse.

Certaines conditions médicales vous prédisposent davantage à l'obésité, comme par exemple l'hypothyroïdie et la maladie de Cushing, et certaines personnes héritent d'un grand appétit de leurs parents. De plus, certains médicaments, tels que certains corticoïdes et antidépresseurs, peuvent provoquer un gain de poids. Il n'y a toutefois aucune preuve médicale soutenant l'idée que l'obésité est provoquée par un métabolisme lent. Dans la grande majorité des cas, elle peut être évitée.

L'épidémie d'obésité reflète des changements radicaux dans nos modes de vie au cours des dernières décennies. Il s'agit notamment de :

  • L'augmentation de la possession et de l'utilisation de voitures
  • La consommation croissante de plats à emporter et de repas au restaurant au détriment de la cuisine maison
  • L'augmentation de la taille des portions
  • La disponibilité immédiate de produits alimentaires transformés bon marché avec une forte teneur en sucre
  • L'augmentation de la mécanisation et l'informatisation à domicile et sur le lieu de travail, depuis les télécommandes des téléviseurs jusqu'aux robots industriels
  • L’exode rural que l’on constate partout dans le monde

Pourquoi l'obésité est-elle problématique ?

L'excès de poids et l'obésité réduisent l'espérance de vie. Les personnes qui en sont affectées sont plus exposées aux cardiopathies, aux accidents vasculaires cérébraux, au diabète de type 2, à certains cancers et à d'autres maladies. Elle est souvent socialement stigmatisée et engendre d'énormes coûts supplémentaires pour les services de santé sursollicités. La NHS dépense environ 5 milliards de livres par an pour le traitement des pathologies liées au poids, ce qui revient à 78 £ par personne dans le pays.

Est-ce un problème courant ?

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, 28,1 % des adultes britanniques étaient obèses en 2014, et 62 % étaient en surpoids. La Grande-Bretagne affiche le taux d'obésité le plus élevé d'Europe, illustration d’une véritable épidémie mondiale avec une multiplication par quatre du nombre de cas au cours des 25 dernières années.

Pourquoi le nombre d'enfants obèses augmente-t-il ?

Quasiment un enfant sur cinq est obèse au début de l'école primaire. En fin d'école primaire, ce taux atteint un enfant sur trois. Les enfants obèses sont souvent victimes de harcèlement scolaire et ont tendance à être toujours obèses à l'âge adulte ; ils risquent par conséquent de souffrir d'un manque d'estime de soi et d'une mauvaise santé pendant toute leur vie.

L'augmentation de l'obésité juvénile reflète des changements dans la société. Alors que les enfants de la précédente génération pouvaient passer des heures à faire du vélo dans la rue, ceux d’aujourd'hui passent ce temps à grignoter devant la télévision ou l'ordinateur.

Six façons simples de perdre du poids

Il n'y a pas de solution rapide pour perdre du poids. Mais quelques changements de mode de vie relativement faciles à mettre en œuvre ont des bienfaits prouvés à ce niveau.

  1. Utilisez une application pour réaliser le suivi de votre consommation alimentaire et de votre activité physique. Ceci vous permet de surveiller vos progrès à long terme plutôt qu'au jour le jour, et peut s'avérer extrêmement motivant.
  2. Utilisez des assiettes plus petites. De nombreuses études ont démontré que cela vous donne l'impression de manger plus que vous ne le faites vraiment. Ce phénomène porte même un nom, à savoir l'illusion de Delbœuf.
  3. Planifiez et faites vos courses pour vos repas à l'avance, par exemple une semaine à la fois. Ceci peut vous aider à déterminer et à atteindre vos objectifs caloriques, et vous rend plus attentif aux aliments que vous mangez. Vous êtes ainsi également assuré de toujours avoir des aliments sains à disposition dans votre garde-manger, plutôt que de devoir subsister avec des plats à emporter.
  4. Augmentez votre apport en fibres alimentaires. Les aliments d'origine végétale, tels que les fruits, des légumes, les céréales et le pain complet, vous donnent une sensation de satiété et vous aident à éviter les fringales.
  5. Assurez-vous de bonnes nuits de sommeil. Le risque d'obésité augmente avec moins de cinq à six heures de sommeil par nuit. Ceci s'explique par le fait que le manque de sommeil ralentit votre métabolisme, c'est-à-dire le processus de conversion des calories en énergie, et peut ainsi être à l'origine d'une accumulation de graisse accrue. Il réduit également la production de leptine et de ghréline, des hormones régulatrices de l'appétit, et augmente la production d'insuline et de cortisol, qui augmentent le stockage des graisses.
  6. Mangez des protéines au petit déjeuner. Ceci aide à réguler les hormones de faim et de satiété pendant plusieurs heures. Parmi les bons choix de protéines figurent notamment les œufs, l'avoine, les fruits à coque et le gruau.

Références :

World Obesity Federation (2015). About obesity. Retrieved from www.worldobesity.org/what-we-do/aboutobesity/

Diabetes Digital Media (2018). Diabetes and obesity. Retrieved from www.diabetes.co.uk/diabetes-and-obesity.html

Obesity Health Alliance. To tackle obesity we need urgent action in 10 areas. Retrieved from http://obesityhealthalliance.org.uk/